Le chauffage de piscine

Pour chauffer une piscine, plusieurs moyens simples existent, vous permettant ainsi de profiter plus longtemps de votre piscine.

La bâche à bulles

La bâche à bulles est une couverture du genre « bull pack » . Les bulles concentrent les rayons du soleil (comme une loupe) et augmentent la température de l’eau de plus ou moins 5 degrés si vous la laissez sur la piscine la nuit et les jours plus froids. Elle évite donc les déperditions calorifiques de la nuit et stoppe l'évaporation de l'eau. Néanmoins elle doit être enlevée par forte chaleur. Les avantages sont un prix accessible, une durée de vie de 3 à 4 ans et un gain appréciable en température. Les inconvénients sont surtout esthétiques car la bâche nécessite un enrouleur au bord de la piscine et son stockage durant l'hiver.

L'astuce

Les bulles doivent être au contact de l’eau. Attention à ne pas laisser la bâche en permanence car l’eau devient trop chaude et verdit rapidement. Enlevez la lors d'une chloration choc.

La pompe à chaleur

Le principe de la pompe à chaleur est de capter les calories de l'air pour les restituer à l'eau de la piscine. La pompe à chaleur air/eau permet un ajustement de la température au degré près grâce à un thermostat. Elle possède un rendement positif dans son fonctionnement c’est donc un moyen de chauffer l’eau à moindre coût. L’installation est en by/pass sur le refoulement de la piscine, ce qui nécessite le fonctionnement de la piscine. L'inconvénient est son prix d’achat et dépend de la puissance disponible en électricité dans le local piscine. Lors de sa construction, il faut penser à surdimensionner la dimension du câble d’alimentation de la piscine. Il est conseillé de mettre du triphasé ou un câble 10².

Le volet roulant

Le principe du volet roulant est de de fermer la piscine avec des lames flottantes PVC. Il existe des lames PVC à capteurs solaires qui chauffent la piscine par effet de serre. Ses lames diminuent le passage de la lumière et limitent ainsi la photosynthèse, elles sont de couleur transparentes bleutées dessus et noires dessous. Le volet peut être immergé, hors sol ou enterré, à fond mobile rigide ou à couverture submersible. Le volet se salit très vite et est long à se fermer.

Le réchauffeur électrique

Les réchauffeurs permettent une montée en température très rapide. Mais à moins d’avoir une éolienne ou de pouvoir disposer de l’électricité à un prix avantageux, le coût d’utilisation est hors de prix.

L'échangeur de chaleur

L'échangeur de chaleur est un appareil qui permet de chauffer la piscine à partir d'une chaudière gaz (gaz naturel ou propane) ou d'une chaudière fioul d'une pompe à chaleur ou d'un système de géothermie. L'appareil s'installe dans le local technique à proximité de la chaudière et de la filtration. Avec la flambée du pétrole et du gaz, ce n'est pas intéressant financièrement. Son utilisation ne sera que ponctuelle et ne permettra pas de chauffer la piscine tous les jours, car cela est trop onéreux.

Le chauffage solaire

Pour être efficace, le chauffage solaire doit être associé à une bâche à bulles. Les capteurs solaires sont raccordés sur le circuit de filtration mais sont branchés sur une pompe indépendante de la filtration. Pour ce système de chauffage, il existe plusieurs solutions :

  • soit la pose de panneaux solaires (type eau chaude sanitaire) qui sont très chers et fonctionnent avec un échangeur de chaleur. Leur pose doit être envisagée si vous équipez votre maison en eau chaude solaire.
  • soit la pose de tuyaux qui vont capter les rayons solaires. Le tuyau ressemble à du tuyau de goutte à goutte d’arrosage (mais plus résistant).

La température de l’eau peut atteindre plus ou moins 35 degrés en été. Une hausse moyenne de 8 degrés est constatée sans l’utilisation de bâche à bulles. L’inconvénient est qu’il faut de la place (50 à 60 % de la surface de la piscine) pour installer les tuyaux.

Voir également : le réchauffeur de piscine